Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITÉS > Toute l'actualité du 2e > Paris contre l'installation d'un fast-food géant

Paris contre l'installation d'un fast-food géant

Après l’adoption d’un vœu « anti-fast-food » lors du dernier Conseil d'arrondissement, c’est au Conseil de Paris hier que les élus parisiens ont décidé de se prononcer contre le projet d’installation de ce fast-food géant. Depuis 2011, des habitants de ce quartier piéton emblématique du centre de Paris s’y opposent farouchement.

« J'ai donné deux fois un avis défavorable au permis de construire du projet Mc Donald´s » rappelle Jacques Boutault, le Maire du 2e arrondissement de Paris, en présentant ce vœu « anti-fast-food » en Conseil de Paris mardi. Adopté à l’unanimité lors du Conseil d’arrondissement du 18 juin dernier, ce vœu avait été transmis en Conseil de Paris afin que l’exécutif parisien se prononce officiellement sur le sujet. Il faut dire que du côté de la Ville, les permis de construire relatifs à ce projet d’installation sont systématiquement refusés, tandis que l’enseigne de fast-food a eu gain de cause devant le tribunal administratif en avril dernier.

A l’origine de la démarche, Jacques Boutault précise : « Ce qui se joue dans ce conflit c’est bien le modèle que nous voulons pour Paris. D’un côté, l’impact de l’élevage industriel sur l’environnement, la malbouffe et ses conséquences sur la santé, ainsi que le risque qu’elle fait peser sur les commerces de bouche de la ville. De l’autre, une économie de proximité, où les produits sont tracés, les circuits courts privilégiés, les agriculteurs rémunérés correctement pour des aliments de qualité. »

Mettant en avant le caractère historique du quartier Montorgueil, la nécessité de protéger les commerces de proximité (via le dispositif inscrit au Plan Local d’Urbanisme) et la volonté de promouvoir une alimentation saine – à l’instar de ce qui se fait dans les restaurants scolaires du 2e arrondissement de Paris – l’exécutif Parisien demande donc « que soit mis en œuvre  tout ce qui est légalement possible afin d’éviter l’installation [de cette enseigne] », souhaitant également « une évolution législative permettant de ne pas autoriser la création d’enseigne de restauration rapide à proximité d'un établissement scolaire » et exigeant que « le PLU permette le renforcement des dispositifs de préservation de l'artisanat et du commerce de proximité ».

La balle serait donc désormais dans le camp des parlementaires…et des habitants mobilisés contre le projet.



 

Fichiers en téléchargement

Le voeu adoté  - 0.19 Mo



 
 

Toute l'actualité du 2e

 
-->